Quand cela vous arrive…

Les politiques raffolent de saillies en tout genre. Logique: Personne Ne Leur rigueur en ambulatoire. Qu'ils particulier un humilient, l'affront sera oublié le lendemain, Koh-Lanta JT au primant. Qu'ils insultent un professeur, l'infraction sera étouffée le soir même par la couverture médiatique du nouveau film de James Cameron. Pas vu, pas pris. Sauf qu'Internet a tout changé. Les médias passent Leur chemin, mais les vigies veillent d'Internet. Dorénavant, la caravane est bien créancier de S'arrêter quand les chiens aboient. Jean Sarkozy et Brice Hortefeux En quelque Savent choisi. C'est au tour de Xavier Bertrand. Autopsie d'humiliation Une Qui ne passe pas.
 

C'est L'histoire d'humiliation UNE, d'un massacre, d'exécution UNE EN reglé. Rappelons les faits. Le 16 janvier 2010, « la rédaction de Saint-Quentin du Courrier Picard Été conviée par la chaîne Public Sénat intervieweur à Le Secrétaire Général de l'UMP, par ailleurs maire adjoint de Saint-Quentin et député de l'Aisne »Comme le rapportent Le Quotidien concerné.


Le journaliste, Nicolas Tötet, travaille en presse papier. Il N'a Été présent à la télévision, avant ce 16 janvier, QU'UNE SEULE fois dans sa carrière. EN CONSÉQUENCE et Logiquement, il est plutôt intimidé, cherche d'emblée ses mots et bafouille.


Xavier Bertrand, D'UNE humeur massacrante, s'emploiera de Manière méthodique à Le plus encore déstabilisateur. Maniant la réprimande paternaliste et Le Mépris, Le secrétaire général VA Fusiller Le journaliste du Courrier Picard Jusqu'à ce que mort s'ensuive. Le tout en moins de 4 minutes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :